Ce site requiert l'activation de Javascript pour être consulté correctement.
Vous pouvez activer Javascript dans les options de votre navigateur.

L'Observatoire de la liberté de création (OLC) redit son rejet des tentatives de faire taire les artistes

Indigné par les menaces de mort à l'encontre de la dessinatrice de presse Coco, l'Observatoire de la liberté de création (OLC), association qui réunit des organisations et des personnalités mobilisées pour défendre la liberté de création et de diffusion des oeuvres, redit son rejet des tentatives de faire taire les artistes.

Qu'on apprécie ou non l'humour d'un dessin, rien n'autorise à déverser sur l'artiste sa haine ou sa colère de cette manière.

L'OLC tient à assurer Coco, victime en 2015 du terrorisme, de son soutien. Dans ce contexte, ces menaces sont particulièrement insupportables et ceux qui les ont émises doivent être poursuivis.

Un dessin de presse peut librement provoquer, et il paraît essentiel, en 2024, alors que les attaques contre la liberté de création se multiplient, de rappeler que c’est dans le débat et la discussion que l’on peut échanger au sujet des oeuvres et de leur interprétation : pas dans la polémique, et encore moins dans la violence.

Abonnez vous pour recevoir la lettre d'information du SCA