Ce site requiert l'activation de Javascript pour être consulté correctement.
Vous pouvez activer Javascript dans les options de votre navigateur.

paroledescénariste

-

Olivier Gorce, raconte son parcours

Invité à être le président du Jury Création au Festival Valence Scénario, Olivier Gorce revient sur son parcours de scénariste, avec Marie Laplanche de
papertofilm. Passionnant !
"Le temps de pensée du film est sans doute le plus important, le plus dur et le plus long. Cela peut et doit prendre des mois avant de trouver le film. Cela peut s’incarner dans un document de vingt ou trente pages, qu’importe. Il ne faut pas partir trop vite sur ce qui serait une idée, un pitch, un concept, dont je me méfie comme de la peste. On peut avoir l’impression d’aller vite : « j’ai une super idée, une histoire incroyable ». Mais si tu ne sais pas pourquoi tu racontes cela et si, par miracle, tu arrives assez vite à une version dialoguée, tu auras la sensation d’avoir gagné du temps. En fait tu vas en perdre infiniment plus tard car tu ne sais pas ce que raconte le film. Tu ne sais pas où tu vas et tu risques d’être déstabilisé dans ton projet par les critiques. Le temps de maturation, de réflexion de documentation est fondamental. Cette phase est souvent très mal payée, c’est un vrai problème du travail de scénariste. Ce sont trois à six mois de travail, avec une échéance à la signature, qui peut être une misère."

Lire l'article précédent

Les Fantômes d’une écriture

01 Août 2018
Julie Peyr a écrit avec Arnaud Desplechin et Léa Mysius « Les Fantômes d’Ismaël », projeté hors compétition cette année à Cannes. Elle nous refait l…
Lire la suite

Abonnez vous pour recevoir la lettre d'information du SCA